Navigation


 Section des publications


 Retour au forum

Petite Feuille   

Recueil Poésie en liberté de Lydie Foglietti

Lydie | Publié mer 2 Aoû - 16:17

Recueil Poésie en liberté de Lydie Foglietti


Merveilleuse à souhait, tu combles tellement.
Avec toi, je suis bien, ravi profusément
Magnétisant l'esprit, tu plais copieusement.
Originale, tu saisis réellement.
Unis, on est heureux... je l'apprécie chèrement
Réveilles ce désir en moi, enthousiasmant.

J'adore te serrer très délicatement
En moi, une énergie agit nouvellement.

Tu bouleverses ma vie et y met du piment

A t'entendre parler, je fond diligemment.
Il vient un doux plaisir en moi, nouvellement.
Ma vie change avec toi, devient comme un roman.
En ta présence, je suis inspiré, rimant.


Tu es telle une étoile brillant au firmament
Un éclat bien exquis t'entoure brillamment.

Émerveillant, tu choies à un point alarmant.
Si tu manques, mon ame hurle, te réclamant

Les mots sont bien trop faibles, C'est trop, carrément!

Heureux, je te contemple admirativement.
Ouvrant la voie d'Eden, tu guides mes moments
Merveilleuse à souhait, tu combles tellement.
Magnétisant l'esprit, tu plais copieusement.
En mon âme et conscience

De ma vie

************************

Petit « clin d’œil »

Ce matin le soleil était resplendissant  
je me suis senti tellement bien que j’ai pris mon vélo emmitouflé  
dans ma doudoune et je suis partie à la plage…
Quand je suis arrivée à la plage, j’ai déposé mon vélo au  dos du banc,
et je suis allée faire quelques pas le long de l’eau…
tout commençait bien, quand je fus surprise par une vague qui me trempa jusqu’aux genoux !!!
Je suis rentrée tremper  mais heureuse !
Lydie…. (Sourire) histoire vrais !

************************
Vous avez un message…..

Ce dimanche sous un ciel gris
Je n’irais pas danser Le tango,
Avec mon amoureux indécis
Nous nous inventerons l’eldorado !!
Lydie

************************

Le temps à passé…il est trop tard !
Je souris avec à votre message
Mon soleil est en voyage
Je l’attends avec ardeur
Car je l’aime avec pudeur !
Il  est rentré dans ma vie
De son voyage en Andalousie
Nous avons dansé avec frénésie
J’en étais toute ravie.
Lydie

************************

Comme une âme égarée par ce grand coeur qui bat
Mamour, je ressens ta présence entourant l'univers
Caressant de douceur je n'écoute que toi
Comme un rêve glissant je n'aspire qu'au mystère

Avec amour je te donne mes silences inattendus
Ton regard qui tient chaud ou s'arrête le temps
J'imagine tes mains comme un sourire rendu
Mon amour tu m'enchantes comme un songe aime et prends.
Lydie

************************

J’ai perdu le souffle des mots!!

J’ai perdu le souffle des mots,
 En fait, sans le savoir vraiment !
 Un jour, sans prévenir il m’a quitté un jour,
 Maintenant devant ma page, à présent,
 je reste là, pensive,  rimer un poème,
 et le cœur triste, je commence sans fin !
 je reprends la plume, m’arrête, interdit
 car en chemin, je ne vois plus les mots
 qu’il faudrait pour poétiser afin de  donner aux phrases
 la saveur, la couleur, la douceur ou la tendresse
 de la voix, ou du cœur !
 Ils se sont esquivés, heureux et libres
 et dans ma tête, le vent passe, laissant  une trace de poussière,
 une lettre ou deux,  absence!
Et la mémoire, à son tour, me fait préjudice.
Lydie
************************

Ardeur des mots ....

Les mots sont bien trop faibles, C'est trop, carrément!

En toi, tout m'a troublé bien véritablement.

Face à toi, je jubile inévitablement.

Ensorcelée, je suis à toi, joyeusement.

Unis, on est heureux... je l'apprécie chèrement

Lydie

************************

Ardeur quand tu me tiens ♥


Adorez tous les amours terribles qui demeurent

Dont les plaies ouvertes saignent à toute heure


Qu'il soit dans ton repos, qu'il soit dans tes orages

Et dans ces noirs sapins, et dans ces rocs sauvages


Et comme vagabonde, murmurant elle fuit

Et comme une onde, à longs flots elle s'enfuit


Nous étions là tristes, buvant la paix du sanctuaire

Aux vagues reflets d'améthyste, sous la veilleuse mortuaire


Toi, le monde encore ignore ton vrai nom

Esprit mystérieux, mortel, ange ou démon


Ô toi qui m'apparut dans ce désert du monde

Ô toi qui brilla dans cette nuit profonde


Sa bouche de corail qui n'est qu'à demi close

Exhale l'esprit de jasmin, d'ambre et de rose


Ô douteux trop espérer, ô douleur trop certaine

Ne viendra jamais le jour qui verra finir ma peine ?


Lydie

À propos de l'auteur