A proposForum de discussion sur les sujets tels que l'actualité, l'humour, la musique, la santé, le graphisme, Jeux à flood & Quizz, l'informatique, Arts & Littératures ...

 
AccueilÉvènementsLe Wiki du forumTopSiteS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Petite Feuille

Bienvenue à toutes et à tous sur le forum Petite Feuille !
Nous sommes très heureux de vous compter parmi les membres de ce forum,
essayons de le faire progresser ensemble.
N'hésitez pas à vous connecter régulièrement
et à enrichir ce forum.
Bonne lecture à tous

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 60 utilisateurs en ligne :: 11 Enregistrés, 0 Invisible et 49 Invités :: 2 Moteurs de recherche

camélia, christinia, IPa., Jean22, Lydie, Nathalie, poussinfanget, provençale, smara, Thomas Laurent, Vojnik Sreće

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 880 le Dim 5 Aoû - 20:42
Vous n'avez pas suivi l'actu hier ?

La question du jour


Flash Info



« On n'avait pas un ministre en mesure d'affronter la catastrophe écologique, il n'est pas sûr que le suivant soit mieux»

Derniers sujets
» A nos menus ☆(❁‿❁)☆c'est quoi qu'on mange ?
Contes  - Page 2 Icon_minitimeAujourd'hui à 14:49 par IPa.

» Alfred Hitchcock
Contes  - Page 2 Icon_minitimeAujourd'hui à 14:48 par smara

» La photo du jour
Contes  - Page 2 Icon_minitimeAujourd'hui à 14:47 par camélia

» La réincarnation de la princesse Diana? Les propos d’un animateur télé sur son fils de 4 ans
Contes  - Page 2 Icon_minitimeAujourd'hui à 14:45 par poussinfanget

» Il fait chaud (^ _ ^)
Contes  - Page 2 Icon_minitimeAujourd'hui à 14:44 par Lydie

» La liberté
Contes  - Page 2 Icon_minitimeAujourd'hui à 14:25 par camélia

» Un petit coucou depuis la côte de granit rose ...
Contes  - Page 2 Icon_minitimeAujourd'hui à 14:17 par camélia

» Mort de Johnny Clegg, le «zoulou blanc» qui combattait l’apartheid en chantant
Contes  - Page 2 Icon_minitimeAujourd'hui à 14:05 par camélia

» Chiffre d’affaires, dégât matériel, chômage partiel : le vrai coût du mouvement des Gilets jaunes
Contes  - Page 2 Icon_minitimeAujourd'hui à 12:06 par Lydie

» DIRECT. Le ministre de la Transition écologique, François de Rugy, présente sa démission après les révélations de Mediapart
Contes  - Page 2 Icon_minitimeAujourd'hui à 11:59 par Lydie

» En Arkansas, une femme violée devra obtenir l'autorisation de son violeur pour avorter
Contes  - Page 2 Icon_minitimeAujourd'hui à 11:34 par Jadlyne

» ⚡️ ‎ALERTE :La démission de François de Rugy est une énorme surprise pour les députés à quelques minutes de son passage à l'Assemblée nationale
Contes  - Page 2 Icon_minitimeAujourd'hui à 10:33 par Lydie

» VIDÉO. Une plongeuse tombe nez à nez avec une méduse géante dans la Manche
Contes  - Page 2 Icon_minitimeAujourd'hui à 10:29 par Pestoune

» Plus de 800.000 Américains veulent envahir la zone 51 pour «libérer les aliens»
Contes  - Page 2 Icon_minitimeAujourd'hui à 9:52 par Lilly89

» Un homme arrêté à Barcelone, il cachait de la cocaïne sous sa perruque
Contes  - Page 2 Icon_minitimeAujourd'hui à 9:50 par Lilly89

» Scène hallucinante hier à Paris
Contes  - Page 2 Icon_minitimeAujourd'hui à 9:48 par poussinfanget

» Qui est Élisabeth Borne ?
Contes  - Page 2 Icon_minitimeAujourd'hui à 9:48 par Lilly89

» Record de chaleur absolu au point habité le plus au nord de la Terre
Contes  - Page 2 Icon_minitimeAujourd'hui à 9:43 par Lilly89

» Football/CAN-2019: les fans de l'Algérie fêtent la qualification
Contes  - Page 2 Icon_minitimeAujourd'hui à 9:30 par poussinfanget

» Citations du jour
Contes  - Page 2 Icon_minitimeAujourd'hui à 6:52 par camélia

» Oise : la justice lui demande de faire taire Coco, son coq
Contes  - Page 2 Icon_minitimeAujourd'hui à 6:45 par Lilly89

» Comment Jeffrey Epstein a fait tomber des dizaines de jeunes filles dans son effroyable piège
Contes  - Page 2 Icon_minitimeHier à 23:17 par Puck

» USA-Une partie de New York privée d'électricité plusieurs heures
Contes  - Page 2 Icon_minitimeHier à 23:12 par Puck

» benala suite mais pas fin
Contes  - Page 2 Icon_minitimeHier à 22:35 par Gustine

» Macron donne la Légion d'honneur à l'ex-directrice de GE France... qui supprime 1.000 emplois à Belfort
Contes  - Page 2 Icon_minitimeHier à 21:33 par Vojnik Sreće

Nos amis les bête




Le bienfait des infos positives


Jeux Quiz & Flood
JEUX A FLOOD

A Bientôt !
Aide Informatique

Aide Informatique, tutoriels logiciels...
Partagez

Contes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Pestoune

Pestoune



Féminin
Login Login : 09/07/2017
Localité Localité : Haute Saône

Contes  - Page 2 Empty
MessageSujet: Contes Contes  - Page 2 Icon_minitimeMar 12 Déc - 19:40

Rappel du premier message :

Comment sont nés la terre, les étoiles et les enfants du monde ?
Par Pestoune
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
 
Voici ce que racontait le père du père de mon grand-père. Du temps d’avant le temps, bien avant la création de la terre, des étoiles et des enfants du monde, l’univers n’était qu’une énorme citrouille ! Une cucurbitacée, car c’est ainsi le nom que l’on donne à la citrouille, si volumineuse, si démesurée, si vaste, si massive que notre esprit ne pouvait en imaginer les contours.
A l’intérieur de cette cucurbitacée, joufflue et dorée come une brioche, il y avait, en haut, un ciel luminescent, en bas, un verger aux fruits délicieux et un jardin fleuri de légumes.
Pour s’occuper de ce jardin, ne vivait là, qu’un seul homme, un très vieil homme, grand comme une asperge, mince comme un haricot vert, les cheveux couleur carotte, des yeux noisette, un teint de navet avec sa peau ridée, fripée comme une vieille pomme.
De part son âge avancé, et grâce à ses particularités végétales, cet homme connaissait le langage, subtil, des fleurs, des fruits et des légumes. Au milieu de ce paradis, au cœur même de ce lieu de délices, il cultivait et faisait s’épanouir des citrouilles sacrées.
Le père du père de mon grand-père racontait que ces divins potirons contenaient tout le savoir et toute la sagesse du monde et qu’un jour, un monde nouveau naîtrait de leurs graines. Le vieil homme savait-il cela ? Le conte n’en dit rien.
Chaque automne, le vieux jardinier ramassait ses citrouilles, les fendait en deux, séparait la chair des graines et mettait celles-ci à sécher. Plus tard, il en sèmerait une partie et se nourrirait du restant. On raconte que c’est, peut-être, grâce à ces graines qu’il était immortel.
Un automne, la récolte des citrouilles fut si abondante et si généreuse que le vieil homme dut les entasser dans un recoin de l’énorme cucurbitacée. Quand il eut placé au sommet de la pile, la dernière citrouille, celle-ci perdit l’équilibre et chavira, fut entrainée à terre et se mit à rouler, rouler si loin qu’elle jaillit de la cucurbitacée, tomba dans le vide et resta suspendu, dans l’espace.
La terre venait de naître. Elle était si belle que le soleil se mit à danser, pivotant sur lui-même et tournoyait autour d’elle ; si belle que les vents accoururent de bout du monde, pour la caresser ; si belle que la lune, la nuit, l’éclaira afin que puissions l’admirer. Les années passaient et les saisons défilaient.
Un jour de printemps, alors que le vieil homme s’apprêtait à semer ses graines de citrouille, il tomba dans le chemin de terre boueux et glissant, qui menait au potager.
Sa corbeille se renversa et les graines qu’elle contenait s’envolèrent, emportées par le souffle du vent comme une nuée de criquets.
Elles se dispersèrent dans l’espace, aux quatre coins de l’univers. Les étoiles venaient de naître.
Et les enfants du monde, comment sont-ils nés ? A cela, le père du père de mon grand-père répondait que la terre était venue au monde, les étoiles s’éveillaient à la vie, il ne restait plus au temps qu’à s’écouler, à se dérouler et que l’amour ferait le reste.  Car c’est bien de l’amour que sont nés les enfants ?  Ainsi sont nés, la terre, les étoiles et les enfants du monde.
 
« de Henri Conteur professionnel et Principal Adjoint de collège » du livre de Zohra Guillaume  dans Fraternité… Au pied du Mur !  Ed Lacour


Le souvenir, c’est la présence invisible.

Victor Hugo

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le membre suivant remercie pour ce message :
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
camélia




Login Login : 28/09/2017

Contes  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Contes Contes  - Page 2 Icon_minitimeJeu 14 Déc - 14:17

Très jolie histoire, Pestoune!
cela fait du bien de lire des beaux contes de temps en temps!
merci coucoumarie
Le membre suivant remercie pour ce message :
Revenir en haut Aller en bas
carole




Login Login : 23/07/2017

Contes  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Contes Contes  - Page 2 Icon_minitimeJeu 14 Déc - 15:03

Merci Pestoune pour ces jolies histoires j'aime bien.
Le membre suivant remercie pour ce message :
Revenir en haut Aller en bas
Lydie

Lydie



Féminin
Login Login : 10/11/2010
Localité Localité : Pays Basque

Contes  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Contes Contes  - Page 2 Icon_minitimeJeu 14 Déc - 15:46

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Coup d'♥️


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  
Le membre suivant remercie pour ce message :
Revenir en haut Aller en bas
iroise

iroise



Féminin
Login Login : 14/09/2017
Localité Localité : france

Contes  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Contes Contes  - Page 2 Icon_minitimeJeu 14 Déc - 21:07


merci pestoune


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le membre suivant remercie pour ce message :
Revenir en haut Aller en bas
Pestoune

Pestoune



Féminin
Login Login : 09/07/2017
Localité Localité : Haute Saône

Contes  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Contes Contes  - Page 2 Icon_minitimeJeu 14 Déc - 21:10

Merci à vous toutes.


Le souvenir, c’est la présence invisible.

Victor Hugo

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le membre suivant remercie pour ce message :
Revenir en haut Aller en bas
Pestoune

Pestoune



Féminin
Login Login : 09/07/2017
Localité Localité : Haute Saône

Contes  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Contes Contes  - Page 2 Icon_minitimeVen 15 Déc - 10:28

Tina la poupée de chiffon

 


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
 
Tina était une poupée de chiffon qui avait 3 mois et qui savait parler, marcher, écrire. Tina avait été construit par le Père Noël en personne. Elle avait des cheveux bleus, des yeux d'un vert profond et était fort jolie.
Seulement, Tina voulait être offerte précisément à une petite fille aux yeux noir de jais, aux cheveux roux, qui avait six ans et qui s'appelait Mélanie. Seulement, le Père Noël n'était pas content et elle serait offerte à une petite fille soit blonde, brune aux yeux vert ou bleu peu importe ce serait ainsi !
Pauvre Tina, elle était très triste. Elle décida alors qu'elle serait une vulgaire poupée de chiffon sans vie.
Un jour, le Père Noël trouva une lettre si joliment décorée et très bien écrite, qu'il eut l'envie de l'ouvrir tout de suite. C'était une petite fille qui s'appelait Mélanie, elle était rousse, aux yeux noirs de jais et avait six ans. Elle voulait une poupée de chiffon aux cheveux bleus et aux yeux d'un vert profond.
Tina entendît tout car le Père Noël lisait à voix haute. Elle sauta au plafond et attendit avec impatience la nuit de Noël car elle allait être offert à Mélanie.
La veille de Noël arriva enfin et le Père Noël plaça Tina dans une boîte à trou pour qu'elle puisse respirer. Et enfin le jour tant attendu arriva : Mélanie se précipita devant cette boîte mystérieuse où Tina attendait avec un sourire jusqu'aux oreilles.
Mélanie ouvrit la boîte et ne put retenir un cri de joie. Elle la prit dans ses bras et l'emporta dans sa chambre, c'est là que Tina dit la vérité Mélanie : qu'elle était une poupée de chiffon qui savait parler, écrire et marcher.
Depuis, Mélanie et Tina vivent heureuses toutes les deux et passent de bons moments ensemble.



Source du conte : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 
Un petit site où vous trouverez d’autres contes pour les enfants, des activités manuelles à faire avec eux, des coloriages


Le souvenir, c’est la présence invisible.

Victor Hugo

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le membre suivant remercie pour ce message :
Revenir en haut Aller en bas
Lydie

Lydie



Féminin
Login Login : 10/11/2010
Localité Localité : Pays Basque

Contes  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Contes Contes  - Page 2 Icon_minitimeVen 15 Déc - 10:38

oh merci Pestoune, en plus d'une jolie histoire, le lien est sympa pour les enfants merci merci +1


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  
Le membre suivant remercie pour ce message :
Revenir en haut Aller en bas
Pestoune

Pestoune



Féminin
Login Login : 09/07/2017
Localité Localité : Haute Saône

Contes  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Contes Contes  - Page 2 Icon_minitimeVen 15 Déc - 11:17

Avec plaisir Lydie


Le souvenir, c’est la présence invisible.

Victor Hugo

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le membre suivant remercie pour ce message :
Revenir en haut Aller en bas
Pestoune

Pestoune



Féminin
Login Login : 09/07/2017
Localité Localité : Haute Saône

Contes  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Contes Contes  - Page 2 Icon_minitimeMar 19 Déc - 13:12

La petite fille aux allumettes - Conte d’Andersen


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
 
Il faisait effroyablement froid ; il neigeait depuis le matin ; il faisait déjà sombre ; le soir approchait, le soir du dernier jour de l’année. Au milieu des rafales, par ce froid glacial, une pauvre petite fille marchait dans la rue : elle n’avait rien sur la tête, elle était pieds nus. Lorsqu’elle était sortie de chez elle le matin, elle avait eu de vieilles pantoufles beaucoup trop grandes pour elle. Aussi les perdit-elle lorsqu’elle eut à se sauver devant une file de voitures ; les voitures passées, elle chercha après ses chaussures ; un méchant gamin s’enfuyait emportant en riant l’une des pantoufles ; l’autre avait été entièrement écrasée.
Voilà la malheureuse enfant n’ayant plus rien pour abriter ses pauvres petits petons. Dans son vieux tablier, elle portait des allumettes : elle en tenait à la main un paquet. Mais, ce jour, la veille du nouvel an, tout le monde était affairé ; par cet affreux temps, personne ne s’arrêtait pour considérer l’air suppliant de la petite qui faisait pitié. La journée finissait, et elle n’avait pas encore vendu un seul paquet d’allumettes. Tremblante de froid et de faim, elle se traînait de rue en rue.
Des flocons de neige couvraient sa longue chevelure blonde. De toutes les fenêtres brillaient des lumières : de presque toutes les maisons sortait une délicieuse odeur, celle de l’oie, qu’on rôtissait pour le festin du soir : c’était la Saint-Sylvestre. Cela, oui, cela lui faisait arrêter ses pas errants.
Enfin, après avoir une dernière fois offert en vain son paquet d’allumettes, l’enfant aperçoit une encoignure entre deux maisons, dont l’une dépassait un peu l’autre. Harassée, elle s’y assied et s’y blottit, tirant à elle ses petits pieds : mais elle grelotte et frissonne encore plus qu’avant et cependant elle n’ose rentrer chez elle. Elle n’y rapporterait pas la plus petite monnaie, et son père la battrait.
L’enfant avait ses petites menottes toutes transies. « Si je prenais une allumette, se dit-elle, une seule pour réchauffer mes doigts ? » C’est ce qu’elle fit. Quelle flamme merveilleuse c’était ! Il sembla tout à coup à la petite fille qu’elle se trouvait devant un grand poêle en fonte, décoré d’ornements en cuivre.
La petite allait étendre ses pieds pour les réchauffer, lorsque la petite flamme s’éteignit brusquement : le poêle disparut, et l’enfant restait là, tenant en main un petit morceau de bois à moitié brûlé.
Elle frotta une seconde allumette : la lueur se projetait sur la muraille qui devint transparente. Derrière, la table était mise : elle était couverte d’une belle nappe blanche, sur laquelle brillait une superbe vaisselle de porcelaine.
Au milieu, s’étalait une magnifique oie rôtie, entourée de compote de pommes : et voilà que la bête se met en mouvement et, avec un couteau et une fourchette fixés dans sa poitrine, vient se présenter devant la pauvre petite.
Et puis plus rien : la flamme s’éteint.
L’enfant prend une troisième allumette, et elle se voit transportée près d’un arbre de Noël, splendide. Sur ses branches vertes, brillaient mille bougies de couleurs : de tous côtés, pendait une foule de merveilles.
La petite étendit la main pour saisir la moins belle : l’allumette s’éteint.
L’arbre semble monter vers le ciel et ses bougies deviennent des étoiles : il y en a une qui se détache et qui redescend vers la terre, laissant une trainée de feu.
« Voilà quelqu’un qui va mourir » se dit la petite. Sa vieille grand-mère, le seul être qui l’avait aimée et chérie, et qui était morte il n’y avait pas longtemps, lui avait dit que lorsqu’on voit une étoile qui file, d’un autre côté une âme monte vers le paradis.
Elle frotta encore une allumette : une grande clarté se répandit et, devant l’enfant, se tenait la vieille grand-mère.
    "Grand-mère, s’écria la petite, grand-mère, emmène-moi. Oh ! tu vas me quitter quand l’allumette sera éteinte : tu t’évanouiras comme le poêle si chaud, le superbe rôti d’oie, le splendide arbre de Noël. Reste, je te prie, ou emporte-moi.
Et l’enfant alluma une nouvelle allumette, et puis une autre, et enfin tout le paquet, pour voir la bonne grand-mère le plus longtemps possible. La grand-mère prit la petite dans ses bras et elle la porta bien haut, en un lieu où il n’y avait plus ni de froid, ni de faim, ni de chagrin : c’était devant le trône de Dieu.
Le lendemain matin, cependant, les passants trouvèrent dans l’encoignure le corps de la petite ; ses joues étaient rouges, elle semblait sourire ; elle était morte de froid, pendant la nuit qui avait apporté à tant d’autres des joies et des plaisirs. Elle tenait dans sa petite main, toute raidie, les restes brûlés d’un paquet d’allumettes.
    "Quelle sottise !" dit un sans-coeur. "Comment a-t-elle pu croire que cela la réchaufferait ?"
    D’autres versèrent des larmes sur l’enfant ; c’est qu’ils ne savaient pas toutes les belles choses qu’elle avait vues pendant la nuit du nouvel an, c’est qu’ils ignoraient que, si elle avait bien souffert, elle goûtait maintenant dans les bras de sa grand-mère la plus douce félicité.





Et pour accompagner le conte, une merveilleuse animation



Croyez moi, préparez vos mouchoirs


Le souvenir, c’est la présence invisible.

Victor Hugo

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le membre suivant remercie pour ce message :
Revenir en haut Aller en bas
Lydie

Lydie



Féminin
Login Login : 10/11/2010
Localité Localité : Pays Basque

Contes  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Contes Contes  - Page 2 Icon_minitimeMar 19 Déc - 17:55

>Ohhhhh quelle est triste Sad et jolie cette histoire Smile je l'ai raconté à mes filles et plus d'une fois .... merci pestoune merci


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  
Le membre suivant remercie pour ce message :
Revenir en haut Aller en bas
Pestoune

Pestoune



Féminin
Login Login : 09/07/2017
Localité Localité : Haute Saône

Contes  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Contes Contes  - Page 2 Icon_minitimeMar 19 Déc - 18:44

J'ai beaucoup aimé l'animation que j'ai trouvé bien faite et émouvante.


Le souvenir, c’est la présence invisible.

Victor Hugo

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le membre suivant remercie pour ce message :
Revenir en haut Aller en bas
Lydie

Lydie



Féminin
Login Login : 10/11/2010
Localité Localité : Pays Basque

Contes  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Contes Contes  - Page 2 Icon_minitimeMar 19 Déc - 18:46

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
J'ai beaucoup aimé l'animation que j'ai trouvé bien faite et émouvante.

c'est du 3D et c'est vrai que c'est jolie ♥️


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  
Le membre suivant remercie pour ce message :
Revenir en haut Aller en bas
Muriel

Muriel



Féminin
Login Login : 15/11/2017
Localité Localité : Entre ciel et terre

Contes  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Contes Contes  - Page 2 Icon_minitimeMar 19 Déc - 19:08

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Coup d'♥️


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le membre suivant remercie pour ce message :
Revenir en haut Aller en bas
Muriel

Muriel



Féminin
Login Login : 15/11/2017
Localité Localité : Entre ciel et terre

Contes  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Contes Contes  - Page 2 Icon_minitimeJeu 21 Déc - 17:10

Le flocon de neige

« Dis-moi combien pèse un flocon de neige ? »
demande la mésange charbonnière à la colombe.
« Rien d’autre que rien » fut la réponse.

Et la mésange raconta alors à la colombe une histoire :
« j’étais sur la branche d’un sapin quand il se mit à neiger.
Pas une tempête, non, juste comme un rêve,
doucement, sans violence.
Comme je n’avais rien de mieux à faire,
je commençais à compter les flocons
qui tombaient sur la branche où je me tenais.
Il en tomba 3 751 952.
Lorsque le 3 751 953e
tomba sur la branche
– rien d’autre que rien, comme tu l’as dit –
celle-ci cassa. »

Sur ce, la mésange s’envola.
La colombe, une autorité en matière de paix
depuis l’époque d’un certain Noé, réfléchit un moment
et se dit finalement :

«Peut-être ne manque-t-il qu’une personne
pour que tout bascule et que le monde vive en paix.... »

Que vous soyez chaque jour
ce « flocon » de paix et de bonheur.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le membre suivant remercie pour ce message :
Revenir en haut Aller en bas
Lydie

Lydie



Féminin
Login Login : 10/11/2010
Localité Localité : Pays Basque

Contes  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Contes Contes  - Page 2 Icon_minitimeJeu 21 Déc - 17:17

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
«Peut-être ne manque-t-il qu’une personne
pour que tout bascule et que le monde vive en paix.... »

Que vous soyez chaque jour
ce « flocon » de paix et de bonheur.

on bon sang .... j'en suis toute émue .. le fin m'a donné le frisson !! merci c'est merveilleuse cette prose leonore


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  
Le membre suivant remercie pour ce message :
Revenir en haut Aller en bas
Pestoune

Pestoune



Féminin
Login Login : 09/07/2017
Localité Localité : Haute Saône

Contes  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Contes Contes  - Page 2 Icon_minitimeJeu 21 Déc - 17:37

Belle histoire de paix et d'espérance.  Merci Muriel. ♥️♥️♥️


Le souvenir, c’est la présence invisible.

Victor Hugo

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le membre suivant remercie pour ce message :
Revenir en haut Aller en bas
Béatricejp

Béatricejp



Féminin
Login Login : 19/01/2017
Localité Localité : Marais Poitevin

Contes  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Contes Contes  - Page 2 Icon_minitimeJeu 21 Déc - 17:37

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Coup d'♥️


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

          Les méchants haïssent et envient, c'est leur manière d'admirer.
          Victor Hugo
Le membre suivant remercie pour ce message :
Revenir en haut Aller en bas
Béatricejp

Béatricejp



Féminin
Login Login : 19/01/2017
Localité Localité : Marais Poitevin

Contes  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Contes Contes  - Page 2 Icon_minitimeJeu 21 Déc - 17:47

Au pays du cirque Magique, un drame se joue. Le clown Kiférire ne trouve plus son nez rouge !
Il le cherche partout, dans les loges, dans le chapiteau, dans les écuries, sous les estrades, sous les tapis….
Il lève la tête pour regarder vers les acrobates, rien !
Il va voir les singes, les lions, les éléphants, rien ! Pas de nez rouge nulle part !
C’est le drame car la prochaine représentation est dans quelques heures……..https://www.petitefeuille.net/post?p=502905&mode=editpost
Il regarde même sous la queue du boa Cricri, sous les pattes du tigre Léon, derrière l’oreille de la girafe Julie, rien pas de nez rouge il est perdu !!!!!!
L’horloge vient de sonner quatre heures et les petits enfants qui habitent dans le cirque Magique croquent leur goûter sans se douter des misères du clown Kiférire.
Kiférire ne sait plus où chercher et, seul dans sa roulotte, de grosses larmes coulent de ses yeux entraînant des traces sur la peinture blanche de son visage.
Il interroge l’homme orchestre Kifaiboum, le magicien Tesmalin, le dompteur Hercule, personne n’a rien vu !
Il pense soudain que de la peinture rouge fera l’affaire, mais hélas le dernière goutte a été utilisée pour repeindre les bancs du cirque.
« Qui a bien pu être assez méchant pour me cacher mon nez rouge pleurniche t’il !
Soudain une petite colombe se pose sur la fenêtre.
Elle regarde Kiférire si triste, si malheureux.
Alors elle lui dit dans l’oreille : « Si tu veux je peux t’aider, moi je sais qui t’a pris ton nez rouge »
Kiférire n’en revient pas ! Un oiseau qui parle et ce n’est même pas un perroquet !
« Non lui dit la colombe je suis la fée Cloé et je sais où est ce nez rouge que tu cherches depuis un long moment.
Si tu lèves la tête tu pourrais peut être le voir, mais il ne fait pas encore nuit.
Mais cependant je peux avec mon téléphone qui est dans le manche de ma baguette magique te mettre en contact avec l’auteur de ce larcin ! »
Kiférire ne sais pas trop ce qu’il doit croire, mais le temps presse, le spectacle va bientôt commencer. S’il y a un moyen de retrouver son nez rouge alors allons-y !
Il colle son oreille sur la baguette de Cloé et entend « c’est moi la Lune !!!! Je suis honteuse mais c’est moi qui t’ai volé ton nez rouge.
De voir rire tous les soirs les petits enfants, j’ai trouvé mon ciel bien triste et là haut dans le ciel les petites étoiles ne s’amusent pas beaucoup.
Alors je n’ai pas résisté au plaisir de faire rire les étoiles moi aussi. Mais il me fallait ton joli nez rouge. Voilà maintenant tu sais tout alors je vais te le rendre bien sûr!
Kiférire n’en revient pas ! Il propose alors à la lune « si tu veux je vais t’en acheter un pour toi aussi et la fée Cloé te le porteras dès demain matin, dès que je serais près d’une ville pour aller faire cet achat »

Ainsi Kiférire peut ce soir là faire rire tous les petits enfants car la fée Cloé lui vient de lui rapporter son nez rouge.

Si vous levez la tête le soir les petits enfants vous pouvez peut être voir dans le ciel les étoiles scintiller de rire devant la lune qui fera son numéro de clown.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

          Les méchants haïssent et envient, c'est leur manière d'admirer.
          Victor Hugo
Le membre suivant remercie pour ce message :


Dernière édition par Béatricejp le Jeu 21 Déc - 17:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pestoune

Pestoune



Féminin
Login Login : 09/07/2017
Localité Localité : Haute Saône

Contes  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Contes Contes  - Page 2 Icon_minitimeJeu 21 Déc - 17:49

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
 
C’était le premier jour d’hiver, la journée avait été bien remplie pour Hans qui avait débité une partie du bois coupé à l’automne. Il avait fendu des troncs de plusieurs chênes et de charmes, à la taille des différentes cheminées de la grosse demeure du maître des forges.  Avec les serviteurs, il avait ensuite rangé les billes de bois dans la remise, à l’abri de la pluie et de la neige. Sa tâche achevée, il passa voir le contremaître qui lui régla le salaire de ce dur labeur. Puis il rentra chez lui où l’attendaient sa femme et sa fille Anne. Le jeune bûcheron fut heureux de les retrouver et de poser les quelques pièces gagnées sur le buffet. Ce n’était pas une grosse somme, mais elle permettrait de manger pendant quelques jours et même de réveillonner gentiment.  Puis il s’attabla pour se remplir le ventre car il était affamé. Une potée bien lardée servie devant le feu flambant raviva ses forces. Et c’était bien utile, car sa journée n’était pas terminée, loin de là.  Cette nuit, il avait décidé de couper un sapin pour l’installer dans sa petite maison et faire plaisir à sa petite fille. Dans ce petit village alsacien, tous les habitants ornaient leur intérieur avec un arbre de Noël. Ils reprenaient une tradition bien ancienne, inventée peu de temps après que la Réforme n’ait provoqué la guerre entre catholiques et protestants. Cela faisait au moins trois siècles donc ! Et depuis, chaque famille rivalisait avec sa voisine pour avoir le plus beau des arbres décorés. On attachait des pommes rouges, des hosties non consacrées, des nœuds en tissu ou des petits gâteaux secs en forme d’étoile. Sous le regard de sa petite fille, la femme de Hans avait confectionné de jolies roses rouges en papier, en souvenir de la virginité de Marie.
Le bûcheron empoigna sa lourde hache et entoura son cou d’une grosse corde déjà bien usée. Il avait attendu la nuit pour commettre ce forfait car il était interdit de voler un arbre dans la forêt des forges. Les villageois devaient payer une redevance mais certains ne pouvaient verser cette somme malgré sa faible teneur et ils coupaient un arbre illégalement. Le propriétaire de la forêt n’était pas dupe, mais jamais il ne portait plainte pour un tel acte. Au contremaître qui le mettait en garde contre sa trop grande bonté, le propriétaire répondait :
- C’est Noël ! Que dirait le Christ si je punissais ces pauvres hommes qui veulent faire plaisir à leurs enfants ? Non, je me refuse à les poursuivre et à les mettre à l’amende. Bien sûr, si les voleurs abîmaient la forêt, je serais plus sévère, mais ces braves gens savent combien il faut la préserver pour que la forge fonctionne à plein rendement. Soyons donc un peu charitable ! Ne m’en parlez plus.
Hans savait qu’il ne risquait pas grand-chose, et il s’enfonça le cœur léger dans la forêt enneigée. La nuit était très claire et les étoiles brillaient dans le ciel. Hans savait exactement quel sapin il couperait, il l’avait repéré depuis quelques jours. Un arbre pas trop grand, mais bien fourni, un arbre qu’il fallait couper afin de laisser grandir ceux qui l’entouraient.  Quand il arriva sur place, il poussa un « Oh ! » d’émerveillement, comme du temps de son enfance. Il contempla le spectacle qui s’offrait à lui, ébahi. Les étoiles scintillaient à travers les branches de son sapin recouvert de neige.  Des glaçons étaient accrochés aux branches et la lumière de la lune les éclairait.  C’était magique, féérique. Dame Nature décorait les sapins comme jamais aucun villageois ne l’avait fait. Hans reprit ses esprits car il devait abattre son arbre.  Il hésita devant la beauté du spectacle offert !  Il pensa à sa famille qui l’attendait avec grande impatience. Il ne fallait pas trop tarder, il avait hâte à présent de rentrer et de décrire ce qu’il avait vu. Il posa sa corde à terre et commença à frapper le tronc du sapin avec énergie, en lâchant un cri, comme il en avait l’habitude pour libérer sa force. Il entendit alors d’autres coups de haches donnés par un ou deux voleurs de sapins, comme lui. On ne coupe pas un arbre en silence ! Quand le sapin fut prêt à basculer, il se recula pour éviter toute mauvaise surprise. Puis, il prit la corde, l’attacha rapidement au tronc, tourna le dos, tira sur la corde qui se tendit en entraînant son précieux butin. Ses compères firent sans doute de même, car la forêt retrouva soudainement la paix.
Arrivé chez lui, Hans secoua l’arbre afin de le soulager de la neige pour le dresser dans la pièce. Sa femme et sa fille regardaient le sapin, lui caressaient les branches qui piquaient un peu les doigtes et se réjouissaient, tant elles le trouvaient beau.
- Il est encore plus grand que l’an passé. Je vais le décorer avec mes roses rouges, ce sera merveilleux. Dit son épouse en commençant à les accrocher.
Mais Hans lui demanda d’attendre un peu et il commença à lui décrire la magnifique vision qu’il avait eue dans la forêt et sa grande émotion devant tant de beauté. Mais sa femme avait du mal à imaginer la scène, malgré la ferveur de Hans. Il était triste de ne pouvoir partager la beauté qu’il avait vu dans les bois.
- Je voudrais tant que tu comprennes comme c’était beau ! disait-il. Mais comment faire ?
Après avoir bien réfléchi, il eut une idée. Il demanda qu’on lui apporte quelques petites bougies. Il les accrocha dans le sapin. Il prit également des coquilles de noix, les remplit d’huile et disposa une mèche au centre et les installa au milieu de l’arbre. Il exigea du ruban argenté, mais sa femme n’en avait que du blanc. Il soupira mais s’en contenta. Il coupa des morceaux et les suspendit aux extrémités des branches. Puis, il alluma bougies et coques de noix.
- Comme c’est beau ! cria sa petite fille, applaudissant et riant.
- C’est le plus bel arbre qui soit, dit sa femme. Il est magnifique.
Hans était très fier, mais il avoua qu’il n’avait fait qu’imiter Dame Nature, à moins que ce ne soit le ciel qui soit l’instigateur de tant de beauté en l’honneur du Messie.
Le lendemain les voisins vinrent admirer le sapin illuminé. Tous furent saisis devant la beauté des décorations. Ayant entendu tant de compliments, sur le sapin de son bûcheron, le maître de forges se déplaça en famille afin de vérifier la réalité des commentaires. Il ne fut pas déçu. Il pensa avec satisfaction qu’il n’avait pas tort de laisser aux gens modestes le droit de voler un sapin pour Noël. Car les gens heureux peuvent faire de grandes et de belles choses.
 
********¤¤¤¤********¤¤¤¤********¤¤¤¤********¤¤¤¤********¤¤¤
Le sapin est devenu le symbole de la fête de Noël. Cette tradition serait née en Alsace au début du XVIe siècle.  Elle se développa d’abord en Allemagne,  sous le nom d’arbre du paradis. Les sapins étaient ornés de pommes, fruits du péché, et d’hosties, éléments de la rédemption.  En Franche, l’idée fut introduite en 1837, par la Princesse Hélène de Mecklembourg, l’épouse du duc d’Orléans. Elle installa aux Tuileries un immense sapin décoré et lança véritablement la mode du sapin de Noël. Peu à peu, les familles ajoutèrent aux pommes et aux hosties, des noix, des petites friandises dans du papier brillant, des bouges et une étoile sur le sommet en souvenir de l’étoile de Bethléem. En 1857, suite à une sécheresse, il y eut une pénurie de pommes. Pour pallier le manque de pommes, un artisan souffleur de Goetzenbruck créa des boules en verre dont le succès fut immédiat et durable. Puis, en 1930, on inventa des guirlandes électriques.
Les décorations du sapin illuminent les yeux des enfants et témoignent de l’importance de la lumière, qu’elle émane de Jésus ou de la victoire du soleil sur les ténèbres.
Brigitte ROCHELANDET-OTTIGNON (Histoires et romances des Noëls d’autrefois)
<br />


Le souvenir, c’est la présence invisible.

Victor Hugo

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le membre suivant remercie pour ce message :
Revenir en haut Aller en bas
Pestoune

Pestoune



Féminin
Login Login : 09/07/2017
Localité Localité : Haute Saône

Contes  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Contes Contes  - Page 2 Icon_minitimeJeu 21 Déc - 17:50

Oh j'adore les clowns. J'en suis même amoureuse. Jolie histoire Béatrice. Merci ♥️


Le souvenir, c’est la présence invisible.

Victor Hugo

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le membre suivant remercie pour ce message :
Revenir en haut Aller en bas
Béatricejp

Béatricejp



Féminin
Login Login : 19/01/2017
Localité Localité : Marais Poitevin

Contes  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Contes Contes  - Page 2 Icon_minitimeJeu 21 Déc - 17:57


merci pestoune
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

          Les méchants haïssent et envient, c'est leur manière d'admirer.
          Victor Hugo
Le membre suivant remercie pour ce message :
Revenir en haut Aller en bas
Lydie

Lydie



Féminin
Login Login : 10/11/2010
Localité Localité : Pays Basque

Contes  - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Contes Contes  - Page 2 Icon_minitimeJeu 21 Déc - 18:11

merci Béa et pestoune leonore

juste un souci de visu ma pestoune, ma vu n'est plus comme avant Wink

ton texte tu devrais l'aéré et passer plus souvent à la ligne Smile là je dois plisser des yeux et ça me fatigue ....


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  
Le membre suivant remercie pour ce message :
Revenir en haut Aller en bas
Contes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Petite Feuille ::  CULTURE~LITTÉRATURE~MANGA :: Arts & Littératures & Philosophie & B.D.✎-