A proposForum de discussion sur les sujets tels que l'actualité, l'humour, la musique, la santé, le graphisme, Jeux à flood & Quizz, l'informatique, Arts & Littératures ...

 
AccueilÉvènementsLe Wiki du forumTopSiteS'enregistrerConnexion
Bienvenue sur Petite Feuille

Bienvenue à toutes et à tous sur le forum Petite Feuille !
Nous sommes très heureux de vous compter parmi les membres de ce forum,
essayons de le faire progresser ensemble.
N'hésitez pas à vous connecter régulièrement
et à enrichir ce forum.
Bonne lecture à tous



Polémique !


Chloroquine : le Professeur Didier Raoult va-t-il être suspendu par le conseil national de l'Ordre des médecins ?

Derniers sujets
» Nouvelle manipulation d'Olivier Veran ?
Croche-pied volontaire d'un policier sur une manifestante  Icon_minitimeAujourd'hui à 11:53 par Jumper

» Croyez-vous au propos de Didier Raoult ?
Croche-pied volontaire d'un policier sur une manifestante  Icon_minitimeAujourd'hui à 11:44 par Lydie

» Videos hilarantes
Croche-pied volontaire d'un policier sur une manifestante  Icon_minitimeAujourd'hui à 11:43 par Lydie

» les jeunes qui inquiètent les personnes responsables
Croche-pied volontaire d'un policier sur une manifestante  Icon_minitimeAujourd'hui à 11:37 par Jumper

» Chômage partiel : la prise en charge par l'Etat passe à 85% le 1er juin
Croche-pied volontaire d'un policier sur une manifestante  Icon_minitimeAujourd'hui à 11:35 par papacoz

» Humour en image
Croche-pied volontaire d'un policier sur une manifestante  Icon_minitimeAujourd'hui à 11:32 par Jumper

» Propos sur la police : Camélia Jordana propose à Christophe Castaner de débattre avec elle en direct
Croche-pied volontaire d'un policier sur une manifestante  Icon_minitimeAujourd'hui à 11:25 par Zénobie

» Le bain du chardonneret
Croche-pied volontaire d'un policier sur une manifestante  Icon_minitimeAujourd'hui à 10:45 par Lydie

» Coronavirus : bientôt une application officielle pour suivre les personnes en contact avec les individus infectés ?
Croche-pied volontaire d'un policier sur une manifestante  Icon_minitimeAujourd'hui à 9:43 par Gustine

» Zorro le chat, ses pompes et ses oeuvres
Croche-pied volontaire d'un policier sur une manifestante  Icon_minitimeAujourd'hui à 8:16 par Warrior

» La photo du jour
Croche-pied volontaire d'un policier sur une manifestante  Icon_minitimeAujourd'hui à 8:12 par BettyB

» c'est dingue ! ^^
Croche-pied volontaire d'un policier sur une manifestante  Icon_minitimeAujourd'hui à 8:05 par camélia

» Street art
Croche-pied volontaire d'un policier sur une manifestante  Icon_minitimeAujourd'hui à 7:53 par camélia

» ✌ ☞EN IMAGES toute l''actualité !!
Croche-pied volontaire d'un policier sur une manifestante  Icon_minitimeAujourd'hui à 7:49 par lalain

» Allez activez vos neurones ...
Croche-pied volontaire d'un policier sur une manifestante  Icon_minitimeAujourd'hui à 7:38 par camélia

» blague du jour
Croche-pied volontaire d'un policier sur une manifestante  Icon_minitimeAujourd'hui à 7:31 par camélia

» Coronavirus. chloroquine; Les essais cliniques menés à Marseille ...
Croche-pied volontaire d'un policier sur une manifestante  Icon_minitimeAujourd'hui à 6:13 par Lilly89

» Open bar ! 7 nouveaux députés quittent LaREM à l'Assemblée pour rejoindre un 10ème groupe
Croche-pied volontaire d'un policier sur une manifestante  Icon_minitimeAujourd'hui à 6:00 par Lilly89

» Une nouvelle espèce retrouvée en Méditerranée : le masque !
Croche-pied volontaire d'un policier sur une manifestante  Icon_minitimeAujourd'hui à 5:56 par Lilly89

» Ne plaisante pas avec une femme! ^^
Croche-pied volontaire d'un policier sur une manifestante  Icon_minitimeAujourd'hui à 5:52 par Lilly89

» Petite nouvelle
Croche-pied volontaire d'un policier sur une manifestante  Icon_minitimeAujourd'hui à 5:36 par Lilly89

» A nos menus ☆(❁‿❁)☆c'est quoi qu'on mange ?
Croche-pied volontaire d'un policier sur une manifestante  Icon_minitimeHier à 23:14 par Puck

» La boucle informatique. Génialissime !
Croche-pied volontaire d'un policier sur une manifestante  Icon_minitimeHier à 23:08 par Puck

» Confinement Déconfinement : quel impact sur notre sommeil et nos rêves ?
Croche-pied volontaire d'un policier sur une manifestante  Icon_minitimeHier à 22:35 par Puck

» Trump annonce qu'il prend de l'hydroxychloroquine et suscite un tollé
Croche-pied volontaire d'un policier sur une manifestante  Icon_minitimeHier à 22:28 par Puck

La question du jour



Entre anxiété, changement de rythme et modification de nos interactions sociales, nos esprits sont quelque peu bousculés.
comment ces bouleversements se traduisent-ils dans notre sommeil
Santé~Économie



Contre la pandémie, « un vaccin pourrait être le seul outil permettant un retour à un sentiment de normalité »« Cette méfiance risque de devenir un problème lorsque le vaccin sera disponible »
Débats généraux
Psychologie


Merci ♥

A Bientôt !
Partagez

Croche-pied volontaire d'un policier sur une manifestante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Lydie

Lydie



Féminin
Login Login : 10/11/2010
Localité Localité : Pays Basque

Croche-pied volontaire d'un policier sur une manifestante  Empty
MessageSujet: Croche-pied volontaire d'un policier sur une manifestante Croche-pied volontaire d'un policier sur une manifestante  Icon_minitimeMer 15 Jan - 12:19

Le procureur de la République de Toulouse a ouvert une enquête judiciaire mardi après le croche-pied volontaire d'un policier à l'encontre d'une manifestante le jeudi 9 janvier. 


"C'est l'honneur de la police qui est en jeu, on ne fait pas de croche-pied à l'éthique, sauf à s'abaisser, à abaisser la police", a déclaré Christophe Castaner.....


Vos réactions .....


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le membre suivant remercie pour ce message :
Revenir en haut Aller en bas
Vojnik Sreće

Vojnik Sreće



Masculin
Login Login : 14/07/2019
Localité Localité : Rouen

Croche-pied volontaire d'un policier sur une manifestante  Empty
MessageSujet: Re: Croche-pied volontaire d'un policier sur une manifestante Croche-pied volontaire d'un policier sur une manifestante  Icon_minitimeJeu 16 Jan - 22:37

Je commente en citant la lettre du préfet Maurice Grimaud adressée aux policiers en 1968 :

Citation :
Je m'adresse aujourd'hui à toute la Maison : aux gardiens comme aux gradés, aux officiers comme aux patrons, et je veux leur parler d'un sujet que nous n'avons pas le droit de passer sous silence : c'est celui des excès dans l'emploi de la force.

Si nous ne nous expliquons pas très clairement et très franchement sur ce point, nous gagnerons peut-être la bataille sur ce point, nous gagnerons peut-être la bataille dans la rue, mais nous perdrons quelque chose de beaucoup plus précieux et à quoi vous tenez comme moi : c'est notre réputation.

Je sais, pour en avoir parlé avec beaucoup d'entre vous, que, dans votre immense majorité, vous condamnez certaines méthodes. Je sais aussi, et vous le savez avec moi, que des faits se sont produits que personne ne peut accepter.

Bien entendu, il est déplorable que, trop souvent, la presse fasse le procès de la police en citant ces faits séparés de leur contexte et ne dise pas, dans le même temps, tout ce que la même police a subi d'outrages et de coups en gardant son calme et en faisant simplement son devoir.

Je suis allé toutes les fois que je l'ai pu au chevet de nos blessés, et c'est en témoin que je pourrais dire la sauvagerie de certaines agressions, qui vont du pavé lancé de plein fouet sur une troupe immobile jusqu'au jet de produits chimiques destinés à aveugler ou à brûler gravement.

Tout cela est tristement vrai et chacun de nous en a eu connaissance.

C'est pour cela que je comprends que, lorsque des hommes ainsi assaillis pendant de longs moments reçoivent l'ordre de dégager la rue, leur action soit souvent violente. Mais là où nous devons bien être tous d'accord, c'est que, passé le choc inévitable du contact avec des manifestants agressifs qu'il s'agit de repousser, les hommes d'ordre que vous êtes doivent aussitôt reprendre toute leur maîtrise.

Frapper un manifestant tombé à terre, c'est se frapper soi-même en apparaissant sous un jour qui atteint toute la fonction policière. Il est encore plus grave de frapper des manifestants après arrestation et lorsqu'ils sont conduits dans des locaux de police pour y être interrogés.

Je sais que ce que je dis là sera mal interprété par certains, mais je sais que j'ai raison et qu'au fond de vous-mêmes vous le reconnaissez.

Si je parle ainsi, c'est parce que je suis solidaire de vous. Je l'ai dit déjà et je le répéterai : tout ce que fait la police parisienne me concerne et je ne me séparerai pas d'elle dans les responsabilités. C'est pour cela qu'il faut que nous soyons également tous solidaires dans l'application des directives que je rappelle aujourd'hui et dont dépend, j'en suis convaincu, l'avenir de la préfecture de police.

Dites-vous bien et répétez-le autour de vous : toutes les fois qu'une violence illégitime est commise contre un manifestant, ce sont des dizaines de ses camarades qui souhaitent le venger. Cette escalade n'a pas de limites.

Dites-vous aussi que, lorsque vous donnez la preuve de votre sang-froid et de votre courage, ceux qui sont en face de vous sont obligés de vous admirer même s'ils ne le disent pas.

Nous nous souviendrons, pour terminer, qu'être policier n'est pas un métier comme les autres ; quand on l'a choisi, on en a accepté les dures exigences mais aussi la grandeur.

Je sais les épreuves que connaissent beaucoup d'entre vous. Je sais votre amertume devant les réflexions désobligeantes ou les brimades qui s'adressent à vous ou à votre famille, mais la seule façon de redresser cet état d'esprit déplorable d'une partie de la population, c'est de vous montrer constamment sous votre vrai visage et de faire une guerre impitoyable à tous ceux, heureusement très peu nombreux, qui par leurs actes inconsidérés accréditeraient précisément cette image déplaisante que l'on cherche à donner de nous.

Je vous redis toute ma confiance et toute mon admiration pour vous avoir vus à l'œuvre pendant vingt-cinq journées exceptionnelles, et je sais que les hommes de cœur que vous êtes me soutiendront totalement dans ce que j'entreprends et qui n'a d'autre but que de défendre la police dans son honneur et devant la nation.

Par Maurice Grimaud, préfet de police de Paris




LASCIATE OGNE SPERANZA VOI CH'ENTRATE


toutes mes sources sont contenues dans des exposants numérotés comme suit : [1] , [2] etc. merci de cliquer dessus pour y accéder.

Le membre suivant remercie pour ce message :
Revenir en haut Aller en bas
Lydie

Lydie



Féminin
Login Login : 10/11/2010
Localité Localité : Pays Basque

Croche-pied volontaire d'un policier sur une manifestante  Empty
MessageSujet: Re: Croche-pied volontaire d'un policier sur une manifestante Croche-pied volontaire d'un policier sur une manifestante  Icon_minitimeVen 17 Jan - 8:55

1968 ... 2020 autres temps ! une lettre plein de bon sens qui devrait être offerte à chaque policier qui rentre dans ce corps de métier ... et entre nous, ce croche pieds est un acte que je ne cautionne pas, mais est-ce que ça vaille ne la peine d'aller juste qu'un procès ? c'est exagéré à mon avis !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le membre suivant remercie pour ce message :
Revenir en haut Aller en bas
Jumper

Jumper



Masculin
Login Login : 25/12/2017
Localité Localité : Pays de Loire

Croche-pied volontaire d'un policier sur une manifestante  Empty
MessageSujet: Re: Croche-pied volontaire d'un policier sur une manifestante Croche-pied volontaire d'un policier sur une manifestante  Icon_minitimeVen 17 Jan - 9:07

Je ne cautionne certainement pas ce genre d'acte de violence gratuit venant d'un policier ...mais de là à considérer que tous les policiers sont violents il y a une marge que je ne franchirai jamais.
Les brebis galeuses, comme dans tout métier il en existe, et ces gens doivent être sévèrement punis. Dans le cas présent, étant indigne de sa fonction, ce policier devrait être tout simplement radié des cadres et aller travailler ailleurs.


"La plus grande gloire n’est pas de ne jamais tomber,
mais de se relever à chaque chute.
"

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le membre suivant remercie pour ce message :
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
Anonymous




Croche-pied volontaire d'un policier sur une manifestante  Empty
MessageSujet: Re: Croche-pied volontaire d'un policier sur une manifestante Croche-pied volontaire d'un policier sur une manifestante  Icon_minitimeVen 17 Jan - 10:02

@Vojnik Sreće a écrit:
Je commente en citant la lettre du préfet Maurice Grimaud adressée aux policiers en 1968 :

Citation :
Je m'adresse aujourd'hui à toute la Maison : aux gardiens comme aux gradés, aux officiers comme aux patrons, et je veux leur parler d'un sujet que nous n'avons pas le droit de passer sous silence : c'est celui des excès dans l'emploi de la force.

Si nous ne nous expliquons pas très clairement et très franchement sur ce point, nous gagnerons peut-être la bataille sur ce point, nous gagnerons peut-être la bataille dans la rue, mais nous perdrons quelque chose de beaucoup plus précieux et à quoi vous tenez comme moi : c'est notre réputation.

Je sais, pour en avoir parlé avec beaucoup d'entre vous, que, dans votre immense majorité, vous condamnez certaines méthodes. Je sais aussi, et vous le savez avec moi, que des faits se sont produits que personne ne peut accepter.

Bien entendu, il est déplorable que, trop souvent, la presse fasse le procès de la police en citant ces faits séparés de leur contexte et ne dise pas, dans le même temps, tout ce que la même police a subi d'outrages et de coups en gardant son calme et en faisant simplement son devoir.

Je suis allé toutes les fois que je l'ai pu au chevet de nos blessés, et c'est en témoin que je pourrais dire la sauvagerie de certaines agressions, qui vont du pavé lancé de plein fouet sur une troupe immobile jusqu'au jet de produits chimiques destinés à aveugler ou à brûler gravement.

Tout cela est tristement vrai et chacun de nous en a eu connaissance.

C'est pour cela que je comprends que, lorsque des hommes ainsi assaillis pendant de longs moments reçoivent l'ordre de dégager la rue, leur action soit souvent violente. Mais là où nous devons bien être tous d'accord, c'est que, passé le choc inévitable du contact avec des manifestants agressifs qu'il s'agit de repousser, les hommes d'ordre que vous êtes doivent aussitôt reprendre toute leur maîtrise.

Frapper un manifestant tombé à terre, c'est se frapper soi-même en apparaissant sous un jour qui atteint toute la fonction policière. Il est encore plus grave de frapper des manifestants après arrestation et lorsqu'ils sont conduits dans des locaux de police pour y être interrogés.

Je sais que ce que je dis là sera mal interprété par certains, mais je sais que j'ai raison et qu'au fond de vous-mêmes vous le reconnaissez.

Si je parle ainsi, c'est parce que je suis solidaire de vous. Je l'ai dit déjà et je le répéterai : tout ce que fait la police parisienne me concerne et je ne me séparerai pas d'elle dans les responsabilités. C'est pour cela qu'il faut que nous soyons également tous solidaires dans l'application des directives que je rappelle aujourd'hui et dont dépend, j'en suis convaincu, l'avenir de la préfecture de police.

Dites-vous bien et répétez-le autour de vous : toutes les fois qu'une violence illégitime est commise contre un manifestant, ce sont des dizaines de ses camarades qui souhaitent le venger. Cette escalade n'a pas de limites.

Dites-vous aussi que, lorsque vous donnez la preuve de votre sang-froid et de votre courage, ceux qui sont en face de vous sont obligés de vous admirer même s'ils ne le disent pas.

Nous nous souviendrons, pour terminer, qu'être policier n'est pas un métier comme les autres ; quand on l'a choisi, on en a accepté les dures exigences mais aussi la grandeur.

Je sais les épreuves que connaissent beaucoup d'entre vous. Je sais votre amertume devant les réflexions désobligeantes ou les brimades qui s'adressent à vous ou à votre famille, mais la seule façon de redresser cet état d'esprit déplorable d'une partie de la population, c'est de vous montrer constamment sous votre vrai visage et de faire une guerre impitoyable à tous ceux, heureusement très peu nombreux, qui par leurs actes inconsidérés accréditeraient précisément cette image déplaisante que l'on cherche à donner de nous.

Je vous redis toute ma confiance et toute mon admiration pour vous avoir vus à l'œuvre pendant vingt-cinq journées exceptionnelles, et je sais que les hommes de cœur que vous êtes me soutiendront totalement dans ce que j'entreprends et qui n'a d'autre but que de défendre la police dans son honneur et devant la nation.

Par Maurice Grimaud, préfet de police de Paris

On ne peut rien rajouter à cette lettre. +1
Le membre suivant remercie pour ce message :
Revenir en haut Aller en bas
Croche-pied volontaire d'un policier sur une manifestante
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Petite Feuille ::  ACTUALITÉS~REVUE DU WEB~ÉCONOMIE~SCIENCES :: Faits divers insolites & Sondages & Actu People-